CHEZ MAXIME - Bande annonce

« Chez Maxime » est une de ces petites boutiques chinoises qui font partie intégrante du paysage réunionnais. Lieux de commerce mais également de convivialité, elles ont été délaissées au fil des années au profit des grandes surfaces. Avec elles, c'est une partie de la culture réunionnaise qui est en train de disparaitre.

Ce film est un hommage à M. et Mme Maxime, symboles d’un art de vivre tombé en désuétude. Il nous amène à nous interroger sur nos modes de vie actuels et notre rapport à la consommation.

RITOURNELLE

Alors que nos dirigeants font de beaux discours et que les grosses entreprises engrangent des bénéfices astronomiques, de plus en plus de gens se retrouvent à la rue dans l'indifférence générale…

Ce documentaire a été réalisé dans le cadre de la première édition du concours Infracourts de

France 2.

LE CHEMIN INITIATIQUE DE LA SCULPTURE

Bande annonce

Nicole Durand, sculpteur de renommée internationale, est une femme qui ose, son existence le montre. Née en France d'une mère italienne, elle a vécu sur plusieurs continents avant de revenir aux sources en s'installant à la frontière franco-italienne où elle a crée la Villa d'Arte, un village d'art ouvert à la création.

Dans ce film documentaire, les images reflètent l'âme et la poésie de l'artiste. Intimement, elle nous invite à pénétrer un autre monde, celui de l'initiation à la sculpture et plus particulièrement la taille de pierre.

Le chemin initiatique de la sculpture, c'est un parcours passionnant qui amène à la clef des mystères de tous les temps...

LOGOS  - Bande annonce

" Que ce soit un retoucheur, que ce soit un modéliste, un peintre ou un poète c’est la même chose :

Il cherche ce qui lui tient à cœur.

Sans ça il pense que sa vie est médiocre, que sa vie est vide, qu’elle n’a pas de sens.

Et la passion c’est comme une deuxième vie…

Et en même temps elle me démolit, les deux ! "

Yorgos Sarakatsanis

PARENTHÈSE - Extrait

Après l’adaptation du « pogo aux yeux rouges » de Jean Vautrin, Eugénie Lavenant s’attèle à une autre nouvelle de l’auteur : Babyboom.

Le documentaire propose de suivre le processus créatif de l’artiste depuis le découpage du texte original jusqu’à la finalisation du roman graphique.

La méthode d’Eugénie est simple : elle dessine les photos qu’elle réalise ou glanées sur le net. C’est à la fois un travail solitaire, celui de la dessinatrice seule face à sa planche, mais également collectif ; les prises de vue se déroulent comme de véritables petits tournages avec ses personnages à diriger.

Dans ce documentaire, Eugénie dévoile l’envers du décor,

elle nous fait partager ses moments d’euphorie, ses questionnements et ses doutes, propres à toute création.